Fulgurations matinales 1 : "La vie, la mort, la photo" Bernard Poix-Sester

Quelques vapeurs s’élèvent nonchalamment de la surface lisse des eaux encore sombres...

Télécharger
Fulgurations matinale 1 "La vie, la mort, la photo"
11 126 caractères Temps moyen de lecture : 41 minutes
Fulgurations matinales01.pdf
Document Adobe Acrobat 382.1 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    monique (mercredi, 23 novembre 2016 11:30)

    La mort,la vie ,ne sont qu'un , destin immuable, la photographie : manière de rendre éternel l’éphémère,c'est si bien transcrit ! c'est tout ce que je ressens! J'ai beaucoup aimé.

  • #2

    claude b (mercredi, 23 novembre 2016 14:44)

    merci, bernard pour ces "fulgurations matinales" desquelles je me sens proche : la proximité d'autres vies, multiples à la campagne ; l'interrogation identitaire : cérébral? intellectuel??
    A ce sujet j'ai pensé au dernier roman de Y. Reza , prix Renaudot, Babylone (juste entrelu) : la narratrice s'interroge sur la note qu'elle pourrait s'attribuer, dans "cette dernière ligne droite de sa vie", au regard de la quête du bonheur, propre à chacun (14/20 ? plus? moins?) !
    j'ai été sensible aussi à cette profession de foi qui émane de ces lignes, en rapport avec le cadre d'Athanor, que tu as su mettre en place. Merci encore pour ce partage.

  • #3

    ChaneyMC (lundi, 05 décembre 2016 09:21)

    Je suis toujours surprise par la Nature qui veut reprendre ses droits et masque les "ruines"leur donnant un nouvel élan.(sens propre et figuré). Beau texte ;
    La Vie est toujours quelque part , prête à poindre?